La recevabilité comprend trois parties : l’auto-positionnement, le remplissage du Descriptif de parcours individuel (DPI) et le questionnaire de connaissances.

L’auto-positionnement

 

Il s’agit de proposer au candidat de remplir une grille d’auto-positionnement lui permettant d’indiquer, pour chacune des activités du référentiel emploi du CQP, si celle-ci a été réalisée ou non.

Cette étape permet de s’assurer que le candidat a bien pris conscience de ce que le CQP recouvre en termes d’activités et de compétences.

Descriptif de parcours individuel (DPI)

Cette étape a pour objectif, au travers du DPI, de permettre au candidat de décrire ses différentes expériences professionnelles passées, d’indiquer les formations suivies précédemment et de présenter son projet professionnel.

En cas de difficulté pour remplir le DPI, le candidat peut trouver une aide auprès de son entreprise (si le projet s’effectue dans le cadre de l’entreprise) ou de l’organisme évaluateur (si la candidature est individuelle).

L’organisme évaluateur dispose d’une grille d’appréciation qui garantit un même niveau de traitement de l’ensemble des DPI.

Une attestation de réception du DPI est remise par l’organisme évaluateur au candidat.

Si le DPI est incomplet, l’organisme évaluateur retourne le dossier au candidat pour complément.

Si le DPI est renseigné de manière complète, le candidat est invité à passer le questionnaire de connaissances depuis la plateforme de gestion Ev’Alim.

Questionnaire de connaissances Ev’Alim

Le questionnaire de connaissances est un test en ligne, qui comprend une série de questions auxquelles le candidat répond. Ce questionnaire permet d’apprécier le niveau de maîtrise des connaissances liées au CQP visé par le candidat.

Les questionnaires sont disponibles sur la plateforme de gestion Ev’Alim après sélection des champs par l’organisme évaluateur.

A l’issue de la passation du test, les résultats du questionnaire sont proposés et accessibles depuis la plateforme de gestion.

Entretien complémentaire

Lorsque l’organisme évaluateur l’estime nécessaire, un entretien complémentaire peut avoir lieu avec le candidat afin de compléter certaines informations et de parfaire son avis sur la recevabilité du candidat à la démarche CQP VAE.