Missions confiées et activités à réaliser

L’évaluateur en entreprise est le plus souvent nommé tuteur. L’évaluateur en entreprise est un acteur clé dans la réussite du projet. En effet, sa connaissance des postes, des salariés et de l’environnement professionnel de l’entreprise lui confère une place idéale pour accompagner le candidat dans la démarche CQP. Voici les 3 ou 4 grandes missions qui lui seront précisées et sur lesquelles il sera lui-même accompagné :

Participer à l’adaptation des outils d’évaluation

Il participe à l’adaptation de la grille tuteur en ajustant et/ou en précisant les indicateurs et les seuils de la grille d’observation.

L’adaptation de la grille tuteur a pour finalité de spécifier le cadre précis dans lequel l’emploi s’exerce pour telle ou telle entreprise. L’une des plus-values de la démarche CQP réside dans cette personnalisation de la grille tuteur au regard des spécificités d’une entreprise et du poste du candidat. Ceci va garantir à l’entreprise et au salarié que ce sont bien les situations professionnelles réellement exercées qui vont servir de référence.

Il s’agit de préciser, pour chaque activité du référentiel CQP national, les éléments constitutifs de la situation professionnelle spécifique à l’entreprise (ex : le type de machine utilisée, les méthodes mises en œuvre, les procédures spécifiques à respecter, les matières premières utilisées, leurs spécificités, etc.), d’ajuster les indicateurs génériques et de préciser les critères d’évaluation attendus.

Évaluer le candidat

Il évalue les activités des candidats en situation de travail lors du positionnement initial et régulièrement tout au long du parcours CQP, jusqu’à l’évaluation finale. Cela permet ainsi un suivi individualisé de la progression du candidat. Il utilise pour cela la grille tuteur élaborée au démarrage du projet, en renseignant plus particulièrement la colonne “évaluation de la grille d’observation”.

Notamment, il s’assure à mi-parcours que le candidat atteint a minima une maîtrise de 30% pour chacun des savoir-faire.

Accompagner le candidat

Il accompagne le candidat tout au long du parcours (motivation, réassurance, aide, suivi…). Il identifie notamment les besoins d’approfondissement pour les activités et les savoir-faire non maîtrisés ainsi que les moyens pour y parvenir. Il doit effectuer des points réguliers avec le candidat après ses passages en formation, pour mettre en pratique les connaissances abordées avec le formateur. Enfin, il peut être amené à participer aux comités de pilotage du projet pour apporter un éclairage sur l’évolution du candidat.

Former le candidat sur son champ d’expertise

Cette formation peut être réalisée par le tuteur et/ou des personnes ressources de l’entreprise (formateurs internes de l’entreprise, expert métier). Le tuteur participe au développement des savoir-faire du candidat en fonction de ses champs de compétences. Il transmet au candidat les règles, les normes et la culture de l’entreprise. Les actions de transfert de savoirs ou savoir-faire doivent être tracées dans le livret de suivi du candidat.

Compétences requises

  • Analyser ou observer ou décrire des tâches, un emploi
  • Identifier les enjeux et objectifs visés du projet ou de l’emploi
  • Participer à une réunion, à un groupe de travail
  • Veiller à l’acquisition des différents savoir-faire
  • Utiliser des outils de positionnement et d’évaluation
  • Restituer au candidat les résultats du positionnement, valoriser ses acquis
  • Démontrer, expliquer, prouver, apporter des précisions
  • Favoriser la diversité des mises en situation
  • Fixer des objectifs
  • Communiquer avec différents acteurs
  • Adapter et partager ses outils

Conditions requises

  • Pratique professionnelle avérée dans le domaine professionnel correspondant au champ de l’emploi : savoir technique reconnu, vision globale du métier
  • Sensibilité aux questions de compétences et de formation
  • Pédagogie, rigueur et clarté
  • Créativité pour savoir présenter les choses
  • Attitude d’ouverture pour favoriser les questions et les échanges
  • Autonomie, organisation
  • Sens relationnel
  • Disponibilité, adaptation